Accueil > Ressources documentaires > Scirus vs Google Scholar pour la recherche gratuite de travaux universitaires

Scirus vs Google Scholar pour la recherche gratuite de travaux universitaires


Scirus et Google Scholar sont deux moteurs qui permettent d’effectuer gratuitement et facilement une recherche étendue portant sur des travaux universitaires.


Google Scholar
  (lancé fin 2004) permet, à partir d’un emplacement unique, de rechercher (grâce à une interface de recherche limitée) un grand nombre de domaines et de sources : articles revus par des comités de lecture, thèses, livres, résumés analytiques et documents de travail. Ces travaux peuvent provenir de sources telles que des éditeurs scientifiques, des sociétés savantes, des référentiels de prépublication, des universités et d’autres organisations de recherche.

Cependant la couverture réelle de Google Scholar (GS) n’est pas connue précisément et certains ont critiqué la qualité des résultats des recherches, qui n’atteindrait pas celle des bases de données classiques (lire à ce propos l’article de P. Jacso). La critique principale faite à GS est donc le fait que n’importe quel document ayant plus ou moins l’apparence d’un article scientifique (avec un auteur, une institution, un titre et une source) mais sans garantie de fiabilité peut apparaître dans les résultats.
Le fait que GS indique le nombre de citations des travaux et qu’il puisse être utilisé comme outil de bibliométrie incite en outre à la prudence dans son utilisation. Cyril Labbé (maître de confé­rence en science informatique à l’université Joseph Fourier, Grenoble 1) a d’ailleurs démontré avec brio la faiblesse de GS dans ce domaine en créant un chercheur fictif (Ike Antkare) et en lui associant des travaux certes réels mais complétement farfelus (générés aléatoirement par un logiciel). Résultat : quelques temps après, Ike Antkare est l’un des 100 scien­ti­fiques les plus renom­més dans le monde ! (lire à ce sujet l’article "Ike Antkare : le chercheur renommé… qui n’existe pas").

La gratuité et sa simplicité d’utilisation de GS l’ont cependant rendu très populaire. Personnellement, je le conseillerais pour une recherche basique d’informations ou pour retrouver rapidement une référence bibliographique manquante, mais pas pour un véritable travail de recherche approfondi.

Scirus (produit par Elsevier Science depuis 2001) est également un moteur de recherche spécialisé dans la recherche de documents de nature scientifique publiés sur le Web. A la différence de GS,  Scirus n’indexe que des pages présentes sur des serveurs référencés par Elsevier pour leur contenu scientifique : périodiques électroniques, sites web académiques et bases de données (dont RePEc, ScienceDirect, etc.). La liste des sources disponibles est d’ailleurs disponible à l’adresse : http://www.scirus.com/srsapp/aboutus/#sources.

L’interface de recherche de Scirus est plus développée ("advanced search") que celle de GS et les résultats peuvent être affinés par des filtres (par sources, types de fichiers, mots clés proposés). Les pages web en rapport avec la recherche effectuée sont également mentionnées. En revanche, Scirus n’ayant pas une vocation bibliométrique, le taux de citation d’un article n’est pas indiqué. Scirus constitue donc un bon complément à GS, avec des résultats plus ciblés.

En conclusion, GS et Scirus sont complémentaires et constituent un bon point de départ pour une recherche documentaire. Grâce aux abonnements souscrits par les universités, les chercheurs peuvent alors accéder directement via GS et Scirus au texte intégral des documents (par reconnaissance de l’adresse IP de leur ordinateur ou par accès distant). Les autres utilisateurs seront un peu frustrés de ne pouvoir accéder aux articles mais se consoleront avec les ressources en libre accès (documents de travail, rapports, etc.).
GS et Scirus n’exploitant pas les ressources de tous les éditeurs, il est enfin vivement conseillé d’interroger les moteurs de recherche de ces derniers, afin d’obtenir de meilleurs résultats dans le cadre d’un travail de recherche approfondi.

About these ads
  1. BSK
    12 septembre 2011 à 14:51

    Une ressource également utile pour trouver des articles scientifiques au format PDF gratuitement: http://www.freefullpdf.com

    • 12 septembre 2011 à 19:22

      Merci. Je l’ai dans mes favoris mais je ne l’ai pas encore testé vraiment. A essayer donc.

  2. mayanga
    30 octobre 2013 à 13:47

    le titre est intéressant,cela nous profite mais il faut s’y accrocher pour atteindre le but

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: